ahmedbensaada.com

Il y a pire que de ne pas être informé: c’est penser l’être

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Société Chawki Amari ou les élucubrations psychédéliques d'un chroniqueur algérien en manque d'inspiration

Chawki Amari ou les élucubrations psychédéliques d'un chroniqueur algérien en manque d'inspiration

Envoyer Imprimer PDF

 

Chawki Amari ou les élucubrations psychédéliques d'un chroniqueur algérien en manque d'inspiration

 

Suite à la parution de mon essai "Kamel Daoud: Cologne, contre-enquête", le chroniqueur Chawki Amari (El Watan) a écrit un texte à charge alors que je ne l'ai nullement cité dans mon livre. Il s'est très certainement senti concerné par le propos. Ou bien a-t-il réagi par solidarité corporative?

Pour lire le "texte" de Chawki Amari, cliquez sur le lien ci-dessous:

Camus/Daoud/Bensaâda/ La contre-contre-contre-enquête

 

Indigeste, ce "texte" est parsemé d'une multitude d'inepties. J'en ai relevé deux que j'expose ci-après.

 

 


 

Commentaire de Chawki Amari:

 

"Bensaâda devrait-il enlever sa moustache du FLN pour avancer dans la vie littéraire ? "

"Texte", p.27


Chawki Amari avec moustache Chawki Amari sans moustache

 


 

Guy de Maupassant
(1850 – 1893)

"La moustache"

Nouvelle de Guy de Maupassant


  • Version audiolivre

 

 


 

Ahmed Bensaada à la librairie de l'ANEP
(
Alger, le 25 juin 2016)


Commentaire de Chawki Amari:

"La grosse organisation système [ANEP] met à la disposition d’Ahmed Bensaâda sa nouvelle librairie fraichement inaugurée par Hamid Grine en personne.

Ce qui en dit long sur les amis que Bensaâda s’est choisi à Alger, et tend à le décrédibiliser".

"Texte", p.20

 


 

Chawki Amari et Kamel Daoud à l'Institut français d'Alger
(Alger, le 19 septembre 2015)


Extrait de l'article du journal "L'Expression" (21 Septembre 2015)

DÉBAT À L'INSTITUT FRANÇAIS D'ALGER AVEC CHAWKI AMARI ET KAMEL DAOUD

"C'est dans une salle de l'IFA acquise à leur cause, en présence de l'ambassadeur de France à Alger, M.Bernard Emié, du directeur des Instituts de France d'Algérie, Alexis Andres et du nouveau directeur de l'IFA, Jean-Jacques Beucler, que le débat a eu lieu, en l'absence des principaux écrivains et des journalistes algériens."

 

Un p'tit commentaire M. Amari?


 

 



 

 

Ahmed Bensaada à la librairie Fateh Kitab de la cité des Bananiers
(Alger, le 26 juin 2016)

 

Un autre p'tit commentaire M. Amari?

 

 

 



 

Chawki Amari à la librairie de l'ANEP lors de la présentation de mon livre
(
Alger, le 25 juin 2016)

 


 


AddThis Social Bookmark Button