ahmedbensaada.com

Il y a pire que de ne pas être informé: c’est penser l’être

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

"عمر الفرا "تسعة أشهر

Envoyer Imprimer PDF

Le poète syrien Omar al-Farra est décédé le dimanche 21 juin 2015 à Damas à l’âge de 66 ans suite à une crise cardiaque. Al-Farra est né en 1949 à Palmyre, une ancienne ville dans le centre de la Syrie, quelques années avant que sa famille parte s’installer à Homs.

Il a commencé à écrire de la poésie à l’âge de 13 ans. Il a participé à des festivals locaux et internationaux. Ses poèmes sont chargés d’amour de la patrie et défendent les causes justes, celles des peuples opprimés, notamment.

Parmi les chefs d’œuvres laissés par cet immense poète arabe, voici « 9 mois » :


"قصيدة "تسعة أشهر

 


 

L’Affaire Bugingo ou les dérives du journalisme « mainstream »

Envoyer Imprimer PDF

Alors que la bien-pensance s’acharne sur le journalisme alternatif, citoyen et engagé, que des listes de « dangereux sites complotistes » sont arbitrairement établies et que des gouvernements cherchent à museler les voix qui ne répètent pas à l’unisson des « vérités » suintant d’un unanimisme primaire, le journalisme « mainstream » connaît un scandale retentissant qui révèle une fois de plus ses dérives professionnelles, son manque de probité et ses carences déontologiques.

En effet, François Bugingo, un journaliste vedette québécois (d’origine rwandaise mais né au Congo) s’est fait épingler par une consœur qui a disséqué son parcours professionnel [1]. Et toute la panoplie du journaliste véreux y passe : des reportages inventés de toutes pièces, des entrevues fictives, des missions de libération d’otages imaginaires, etc. C’est à se demander comment cet énorme ramassis de mensonges n’a pas pu être détecté plus tôt. Et, apparemment, Isabelle Hachey, l’auteure de l’article incriminant n’était pas la seule dans le secret des Dieux.

« Si tant de gens dans le milieu savaient pour Bugingo, pourquoi n’est-ce pas sorti plus tôt ? » s’est questionné un collègue journaliste [2].

 

François Bugingo

Lire la suite...
 

Anis Chouchène: Poète tunisien

Envoyer Imprimer PDF

 

Lettre poétique aux  racistes en Tunisie

رسالة شعرية إلى العنصريين في تونس

 

Lire la suite...
 

Ahmed Bensaada enquête sur le rôle des ONG pro-US dans les révoltes arabes (vidéo)

Envoyer Imprimer PDF

 

Si vraiment les États-Unis ont soutenu le « printemps arabe » pour aider « la démocratie », comment se fait-il que cette lutte n’ait touché aucune des monarchies pétrolières ? Pourquoi les dirigeants de ces cyberactivistes égyptiens voulaient-ils absolument cacher qu’ils avaient été formés par un théoricien US nommé Gene Sharp, un des principaux stratèges de la politique impériale des États-Unis, déjà impliqué dans de nombreux renversements de gouvernements « gênants » ? Parce qu’ils savaient que la rue les aurait immédiatement rejetés? Tant de questions cruciales pour nous citoyens, et jamais posées dans les médias ! Non seulement Ahmed Bensaada pose les bonnes questions, mais il y répond. Son enquête minutieuse part de la question centrale : d’où viennent les dollars ?

Michel Collon

Lire la suite...
 

De l’honnêteté intellectuelle chez certains islamophobes

Envoyer Imprimer PDF

MENSONGE !   HONTE À VOUS !

C’est en ces termes qu’un lecteur a réagi à mon récent article sur Pegida – Québec. L’utilisation des majuscules et des points d’exclamation révélant une évidente colère, je l’imagine en train de postillonner, tapant nerveusement sur son clavier avec un doigt tout en maintenant (inutilement) enfoncée la touche « caps lock » avec l’autre.

Cette admonition était accompagnée d’un hyperlien pointant vers un article écrit par Djemila Benhabib, publié le 30 mars 2015 sur le site québécois « Vigile.net ».

C’était sans doute pour me contredire car j’avais avancé dans mon article que la madame « À contre-Coran » ne s’était pas prononcée sur Pegida. Mais comme mon article avait été rédigé et envoyé pour publication le 29 mars, je n’ai malheureusement pas pu lire le sien à temps. Je dis bien « malheureusement » car ce papier aurait pu enrichir mon article tant il contient de faussetés et de formules dégoulinantes de dédain. Sans parler de ce ton suffisant de celle qui a tout compris et tout analysé (en quatre points!) afin de diriger adéquatement l’action de ses « ouailles » jusqu’à la victoire finale contre le « péril vert » qui menace le Québec.

Lire la suite...
 




AddThis Social Bookmark Button