ahmedbensaada.com

Il y a pire que de ne pas être informé: c’est penser l’être

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Deux rencontres à Alger autour de mon nouveau livre: "Kamel Daoud : Cologne, contre-enquête"

Envoyer Imprimer PDF

Ahmed Bensaada, physicien et essayiste algérien établi au Canada, animera une conférence-débat suivie d'une vente dédicace autour de son nouvel ouvrage :

 

"Kamel Daoud : Cologne, contre-enquête"

(Éditions Franz Fanon, Alger)

 

Date : le samedi 25 juin à partir de 22h00,

Lieu : Librairie Chaib Dzair (ANEP), 1, Avenue Pasteur Alger-Centre (près de la Grande Poste).

La presse et le public sont cordialement invités.

 

 


 

Nous vous invitons à un débat autour du livre "Kamel Daoud : Cologne contre-enquête" en présence de son auteur, monsieur Ahmed Bensaada.

Après avoir organisé une causerie autour de cet essai la semaine dernière, l'auteur nous fait l'immense joie de venir à la librairie pour en débattre.

Date : Dimanche 26 Juin 2016, à 22h,

Lieu : Librairie Fateh Kitab, Cité des Bananiers, Alger

Repères de l’endroit :

  • Arrêt de Tramway Mokhtar Zerhouni, prendre la rue du poste de police, la 1ère à droite, au bout se trouve la librairie.
  • Si vous êtes en voiture, le même repère, pont des bananiers, poste de police, 1ère à droite, au bout la librairie.

 

Lien


Mise à jour le Vendredi, 24 Juin 2016 10:52
 

Kamel Daoud : Cologne, contre-enquête - Les bonnes feuilles

Envoyer Imprimer PDF

LES BONNES FEUILLES

 

Note importante :

L’auteur de l’essai et l’éditeur autorisent les journaux et sites d’information en ligne de publier à titre gracieux tout ou partie de ces extraits de l’essai susmentionné.

 

Kamel Daoud et les violeurs de Cologne

Durant la dernière nuit de l’année 2015, un très grand nombre d’agressions sexuelles contre des Allemandes a été rapporté à la police de la ville de Cologne. Selon des témoins, les suspects étaient « d’apparence arabe ou nord-africaine ». Le ministre de la justice allemand annonça que plus d’un millier de personnes étaient impliquées dans ces actes répréhensibles.

Il n’en fallait pas plus, le cocktail « arabe-femme-viol » étant des plus explosifs !

Sans attendre la fin des enquêtes, les titres racoleurs ont fleuri sur les unes des médias occidentaux : « Viols contre l’humanité », « Viols à Cologne : le dégoût », « Les violences de Cologne révèlent la face cachée de l’immigration allemande », « Cologne attackers were of migrant origin » (Les assaillants de Cologne étaient d’origine immigrée), etc.

La journaliste québécoise Sophie Durocher commenta ainsi l’affaire :

« Mais comment pourrait-on imaginer être agressée en pleine ville par un troupeau de bêtes sauvages sans que personne n’intervienne ? […]. On assiste à un choc des cultures : d’un côté des pays où les femmes sont cachées, voilées, confinées au foyer. Et de l’autre une culture où les femmes sont libres, les cheveux au vent, fières de leur corps et de leur indépendance […]. En agressant ces femmes libres et fières, n’est-ce pas en partie les valeurs occidentales qu’on agresse ? »

La palme revient très certainement au populaire magazine polonais « wSieci » (hebdomadaire de tendance droite nationaliste catholique) qui a titré : « Le viol islamique de l'Europe ». Sur sa couverture, une mise en scène choc : couverte d’un drapeau européen, une jolie jeune blonde effarouchée est sauvagement agressée par de multiples mains d’hommes basanés qui la « tripotent » de partout.

Kamel Daoud pouvait-il rester loin de cette sordide polémique ? Que nenni.

Mise à jour le Vendredi, 17 Juin 2016 21:53 Lire la suite...
 

(Video) النائب د. زكريا الشيخ المعهد الديمقراطي الامريكي خطر على الامن القومي العربي

Envoyer Imprimer PDF

Le député jordanien Zakaria Al-Cheikh: Le NDI (National Democratic Institute) est un danger pour la sécurité publique arabe


قرر النائب الدكتور زكريا الشيخ تحويل سؤاله عن المعهد الديمقراطي الامريكي الى استجواب بعد فشل الحكومة من الرد على أسئلة وجهها حول قانونية عمل المعهد والانشطة التي يقوم بها في البلاد وخاصة في الجامعات الحكومية والخاصة


اشار النائب الشيخ كتاب 'ارابيسك أمريكية.. الدور الامريكي في الثورات العربية' لمؤلفه الجزائري احمد بن سعادة والذي اثبت بالأدلة الدامغة دور هذا المعهد والأذرع الاخرى المتعددة للإدارة الامريكية لتنفيذ برنامج التكوين والتدريب والتأطير والتمويل لنشطاء سياسيين وطلبة جامعات ومراكز دراسات وبحوث وخاصة تلك المعنية 'بتصدير الديمقراطية' لاستخدامها في تأجيج الشارع العربي واشعال فتيل الاحتجاجات بشتى الطرق، فان تلك المعاهد عبارة عن اذرع استخباراتية للإدارة الامريكية، مطالبا بمعرفة الجهات التي تلقت تمويل من المعهد حيث لم يتم تزويده بأسماء الجهات التي تلقت تمويل

(الدقيقة 10)

 

النائب د. زكريا الشيخ : المعهد الديمقراطي الامريكي خطر على الامن القومي العربي

Le député jordanien Zakaria Al-Cheikh: Le NDI est un danger pour la sécurité publique arabe (31 janvier 2016)

(Mon livre "Arabesque Américaine" est cité vers la 10e minute)


 

ONG : Organisations Non Grata

Envoyer Imprimer PDF

 

Depuis le succès retentissant des révolutions colorées qui ont balayé, dans les années 2000, plusieurs pays d’Europe de l’Est ou les ex-Républiques soviétiques, les missions politiques de nombreuses ONG (Organisations Non Gouvernementales) ont été mises en évidence [1]. Sous les fallacieux prétextes de l’exportation de la démocratie, des droits de l’Homme et de la liberté d’expression, ces organisations – qui sont en essence des OG (organisations gouvernementales) ­– travaillent selon des agendas concoctés par les stratèges de la politique étrangère de pays Occidentaux. Dans ce domaine, la palme revient très certainement aux États-Unis, pays qui a élevé la pratique en art absolu, difficilement égalable. En effet, le pays de l’oncle Sam s’est doté d’une panoplie d’entités politico-caritatives spécialisées dans la déstabilisation non-violente de pays considérés comme « non-amicaux » ou « non-vassaux ». Ces organismes bénéficient d’un encadrement politique de choix, de moyens matériels colossaux en plus d’un financement régulier et conséquent. Méthodiquement actualisées, les techniques utilisées sont redoutablement efficaces surtout lorsqu’elles ciblent des pays autocratiquement gouvernés ou en prise avec de sérieux problèmes socioéconomiques [2].

Les organismes étasuniens d’« exportation » de la démocratie les plus emblématiques sont l’USAID (United States Agency for International Development), la NED (National Endowment for Democracy), l’IRI (International Republican Institute), le NDI (National Democratic Institute for International Affairs), Freedom House et l’OSI (Open Society Institute). Excepté le dernier, tous ces organismes sont principalement financés par le gouvernement américain. L’OSI, quant à lui, fait partie de la Fondation Soros, du nom de son fondateur George Soros, le milliardaire américain, illustre spéculateur financier. Inutile de préciser que Soros et sa fondation travaillent de concert avec le département d’État américain pour la « promotion de la démocratie ».

 

 

Lire la suite...
 

Ahmed Bensaada: «As "primaveras" não geraram senão o caos, a morte, a raiva, o exílio e a desolação em vários países árabes»

Envoyer Imprimer PDF

| Editoria Entrevistas | 04/06/2016

Tradução: AFRICA 21  Online

Ahmed Bensaada, universitário argelino vivendo no Canadá há vários anos, segue atentamente as mudanças e perturbações no Magrebe e no Médio Oriente, às quais consagrou vários artigos, colóquios e conferências. Sobre as «primaveras» árabes, ele assumiu desde o início um olhar muito crítico, de que fez a síntese num livro, Arabesco americano, agora reeditado com o título Arabesco$ - uma nova edição corrigida e enriquecida, obra de uma atualidade mais do que nunca gritante. Cinco anos depois!

Eis a mais recente entrevista de Bensaada ao portal Afrique Asie.

 

AFRIQUE ASIE - Cinco anos são passados desde as chamadas «primaveras árabes». O balanço é não muito satisfatório e até catastrófico em muitos dos países envolvidos. Porquê, em sua opinião?

AHMED BENSAADA - «Não muito satisfatório», dizem vocês? Estas perturbações maiores que o pensamento ocidental precipitada e falaciosamente batizou como «primaveras» não geraram senão o caos, a morte, a raiva, o exílio e a desolação em vários países árabes. Seria necessário talvez perguntar aos cidadãos dos países árabes «primaverados» se a situação desastrosa em que eles vivem pode ser qualificada de primaveril.

E os dados são eloquentes quanto a este assunto. Um estudo recente mostrou que esta funesta estação causou, em cinco anos, mais de 1 milhão e 400 mil vítimas (mortos e feridos), às quais é preciso ajuntar mais de 14 milhões de refugiados. Esta «primavera» custou aos países árabes mais de 833 mil milhões de dólares, dos quais 461 mil milhões de perdas em infra-estruturas destruídas e em sítios históricos devastados. Por outro lado, a região MENA (Middle East and North Africa), o Médio Oriente e o Norte de África, perdeu mais de 103 milhões de turistas, uma verdadeira calamidade para a economia.

Lire la suite...
 



Nous avons 13 invités en ligne

Kamel Daoud: Cologne, contre-enquête

Arabesque$ : Enquête sur le rôle des États-Unis dans les révoltes arabes

Czas EuroMajdanu

La face cachée des révolutions arabes

Arabesque américaine

Le développement économique de l'Algérie


AddThis Social Bookmark Button